Les agriculteurs et leur rémunération

Les agriculteurs et leur rémunération

Quelle que soit le type de ferme, l’agriculteur doit fournir un travail énorme et toujours tout remettre en question : faut-il miser sur les céréales ? Faut-il essayer le soja, la culture biologique, … ?

Ce qui est sûr c’est que pour préserver des fermes laitières sur tout le territoire, il faut que l’agriculteur soit rémunéré en fonction des coûts de production et qu’il puisse s’octroyer un salaire (ce qui n’est pas toujours le cas même en 2019 !).

C’est pourquoi : l’éleveur laitier doit être rémunéré à hauteur de 45cts/Litre de lait (ou encore 450€/tonne) car :

– Il s’agit d’un calcul de « coûts de production » réalisé avec des données comptables :

Une étude réalisée à la demande de plusieurs organisations françaises de producteurs de lait, en collaboration avec
l’European Milk Board (EMB), évalue à au moins 45,14 centimes le coût de production, rémunération comprise, d’un litre de lait en France. (Ce chiffre a été reconnu et l’étude validée par les représentants de la Commission Européenne).

Pour faire simple nous pouvons découper ce prix ainsi :
32 cts* pour couvrir les Coûts de Production

– 13 cts* pour le salaire de l’éleveur

A noter : ce calcul comprend une rémunération pour environ 60 H/semaine soit 1,5 smic soit 1800€ net/mois.

Envie d’en savoir plus :