FaireFrance c’est quoi ?

FAIREFRANCE, le lait équitable
la marque des agriculteurs.

 

2008

2009

2012

2017

Une année marquée par la chute brutale du cours du lait, dans un contexte tendant vers une dérégulation de la production laitière en Europe. À cette
période, le revenu des producteurs laitiers s’était effondré de 54%. La crise du lait pousse les éleveurs laitiers à repenser leur métier pour prendre leur destin en main.

Grève du lait à l’échelle européenne,
qui eut lieu du 10 au 24 septembre 2009.
Une grève « particulière » menée en
Europe par l’European Milk Board (EMB) et en France par l’Association des producteurs de lait indépendants (APLI). Il ne s’agissait pas d’arrêter la production mais plutôt de cesser la livraison; les éleveurs continuaient donc à traire quotidien-
nement leur lait mais sans le livrer aux
laiteries.

FAIREFRANCE SAS voit le jour en
septembre 2012, créée par plus de 500
éleveurs, répartis sur toute la France.
FaireFrance commercialise du lait collecté puis conditionné par la Laiterie de Saint-Denis de l’Hôtel (LSDH, dans le Loiret) dans plus de 8 000 points de vente avec un principe de base : le lait vendu par FaireFrance doit rémunérer les producteurs
engagés dans cette démarche à hauteur de 45 centimes, c’est une exigence !

Depuis, ce sont plus de 25 millions de litres qui ont été vendus, dont plus de
9 millions rien que sur l’année 2017 !
FaireFrance permet aussi à ses agriculteurs de réaliser tous les ans plus de 1 000 animations en magasin afin de retrouver un contact humain auprès des consom-
mateurs, ce qui leur redonne beaucoup d’espoir !

Ouverte à tous les agriculteurs désireux de défendre le savoir-faire français, FaireFrance est une SAS (et une marque détenue par la SAS), constituée à l’heure actuelle de plus de 500 agriculteurs, répartis sur toute la France (Hauts-de-France, Bretagne, Pays-de-la-Loire, Normandie, Grand-Est, Nouvelle- Aquitaine…) qui adhèrent à la philosophie du « lait équitable ».


Ces agriculteurs ont investi de 1 000 à 5 000 € pour devenir copropriétaire de la SAS, et donc de la marque FaireFrance. Une démarche plutôt rare dans le paysage agricole français qui mérite donc d’être soulignée.

Il y a donc un Conseil d’Administration com­posé d’agriculteurs qui prend les décisions pour la société en corrélation avec le Président et le Vice-Président.

Une SAS tout à fait normale, à la particularité près que les agriculteurs membres du CA exercent en parallèle, leur métier premier : éleveur laitier.


FaireFrance
commercialise au niveau national, et depuis 2013, un lait demi-écrémé UHT de qualité et d’origine française qui est conditionné à la Laiterie de Saint-Denis-de-l’Hôtel (LSDH), partenaire historique de FaireFrance située dans le Loiret.


Une soixantaine d’éleveurs FaireFrance fournissent le lait équitable directement à la laiterie qui se charge du traitement et du conditionnement du lait en briques et bouteilles. Les autres éleveurs associés à la démarche qui procèdent à la traite de leurs vaches partout ailleurs touchent une « prime d’équité » sur les litres vendus par FaireFrance aux consommateurs. Ceci leur permet, d’être rémunéré à 0,45 €/Litre !


Ce système permet ainsi de préserver des éleveurs sur TOUT le territoire.

 

Le lait est un élément essentiel de notre alimentation et si demain il n’y a plus d’agri­culteurs, nous verrons alors disparaître des « races d’animaux », des professions connexes au milieu agricole mais également une part de la gastronomie Française et même notre souveraineté alimentaire !

FaireFrance participe donc directement à endiguer la disparition des agriculteurs Français, profession fortement impactée par les crises successives.

En effet, les agriculteurs associés réalisent tous les ans des milliers d’animations en magasin afin de retrouver un contact humain auprès des consommateurs (environ 500 000 rencontrés chaque année), ce qui leur redonne beaucoup d’espoir !

Aujourd’hui, les ventes ne permettent pas à tous les agriculteurs associés de valoriser l’ensemble de leurs volumes à 45 centimes, mais demain, si les partenaires, les politiques publiques et surtout les consommateurs s’engagent dans la démarche FaireFrance alors, tout est possible.