Le lait FaireFrance fait un carton à Argentan

Lancée en 2009 après la crise du lait, la marque Fairefrance rassemble un groupe de producteurs qui vendent leur lait eux-mêmes à un meilleur prix. La recette fonctionne, notamment à Argentan où une grande enseigne en vend plus que partout en France.

“Ils sont chaque année de plus en plus nombreux à rallier la marque. On en recense 800 en France dont 165 en Normandie. Thierry Salles, éleveur laitier dans l’Orne, est l’un d’entre eux. Il vend 300 000 litres de son lait par an en passant par la laiterie Fariefrance basée dans le Loiret. Née en 2009, après la crise du lait la marque est un groupement de producteurs qui se sont associés pour vendre leur lait à un prix plus rémunérateur que sur le circuit classique.

Les éleveurs possèdent des parts dans la société et se partagent 10 centimes par litre de lait vendu. Ainsi, ils gagnent 100 euros pour 1000 litres vendus contre 3 euros sur le circuit classique. En contrepartie, ils doivent jouer les VRP de leur production: trouver des distributeurs, grandes enseignes ou petits commerces, et assurer la promotion du lait Fairefrance via des animations dans les magasins.

La recette semble fonctionner, en tout cas à Argentan. La marque a tenu à récompenser une grande enseigne, meilleure vendeuse du lait Fairefrance dans tout le pays. 95 000 litres écoulés, une progression de 100% par rapport à l’année précédente. “C’est le client qui a le pouvoir, tout le monde s’y retrouve: le distributeur s’y retrouve, le producteur s’y retrouve”, explique Franck Andreu, directeur du Leclerc d’Argentan.

Malgré les pressions des industriels, la vache Fairefrance se fait peu à peu une place sur le marché. Prochaine étape proposer un lait équitable et bio.

Reportage de Nicolas Corbard et Damien Migniau
Intervenants:
– Thierry Salles, éleveur laitier dans le bocage ornais
– Hubert Marin, eleveur laitier à Chanu dans l’Orne, administrateur de la SAS Fairefrance
– Franck Andreu, directeur du Leclerc d’Argentan”

Source FR3 Normandie